Menu
Accéder au cabinet 39 rue Croix Baragnon 31000 Toulouse

INFORMATIONS COVID-19
L'article 4-7 du décret 2020-1310 du 29 octobre 2020 prévoit "les déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative ou pour se rendre dans un service public ou chez un professionnel du droit pour un acte ou une démarche qui ne peuvent pas réalisés à distance".
Vous pouvez donc prendre un rendez-vous à mon cabinet et je peux vous adresser, si vous le souhaitez par mail, une attestation de déplacement en vue du rendez-vous.

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > AUTORITE PARENTALE CONJOINTE – RESIDENCE HABITUELLE DE L’ENFANT

AUTORITE PARENTALE CONJOINTE – RESIDENCE HABITUELLE DE L’ENFANT

Le 17 mars 2020

En l’espèce, deux époux se séparent, ils sont parents d’un enfant de trois ans.

 

Le père dépose une requête devant le Juge aux affaires familiales afin de voir fixer les modalités de vie de l’enfant.

 

Le Juge aux affaires familiales rendu une ordonnance constatant l’accord du père pour fixer la résidence habituelle de l’enfant chez sa mère aux Etats-Unis dans le Michigan et un droit d’accueil du père au cours des vacances scolaires.

 

Toutefois, la mère ne respectait pas la décision rendue par le Juge aux affaires familiales et enfreignait donc les règles d’exercice en commun de l’autorité parentale.

 

Le père devait contester finalement l’accord et interjeter appel de l’ordonnance du Juge aux affaires familiales.

 

Devant la Cour d’appel, celui-ci a sollicité la fixation de la résidence habituelle de l’enfant chez lui en France.

 

La Cour d’appel a fait droit à cette demande.

 

La mère a formé un pourvoi en Cassation et l’arrêt de la Cour d’appel a été cassé par la première chambre civile de la Cour de Cassation au visa des articles 373-2-11 et 373-2-6 du code civil.

 

La Cour de Cassation a jugé qu’en se déterminant ainsi par des motifs impropres à caractériser l’intérêt supérieur de l’enfant au regard des conséquences sur son état de santé d’un déménagement sans délai aux Etats unis vers la France de nature à entraîner pour l’enfant une rupture sérieuse dans son environnement matériel et affectif, la Cour d’appel n’a pas donné de base légale à sa décision.

 

 

 

Je vous invite à prendre contact avec mon cabinet situé à TOULOUSE : Joëlle VAYSSE-FONVIEILLE – 39 rue Croix Baragnon – 31000 TOULOUSE – Tél 05.61.12.04.00 pour tous renseignements relatifs à un divorce ou à une liquidation du régime matrimonial sur Toulouse ou la région Occitanie.

Besoin d’informations ?

Contactez-moi