Menu
Accéder au cabinet 39 rue Croix Baragnon 31000 Toulouse

INFORMATIONS COVID-19
L'article 4-7 du décret 2020-1310 du 29 octobre 2020 prévoit "les déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative ou pour se rendre dans un service public ou chez un professionnel du droit pour un acte ou une démarche qui ne peuvent pas réalisés à distance".
Vous pouvez donc prendre un rendez-vous à mon cabinet et je peux vous adresser, si vous le souhaitez par mail, une attestation de déplacement en vue du rendez-vous.

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > DIVORCE – LIQUIDATION – ORGANISATION FRAUDULEUSE D’INSOLVABILITE

DIVORCE – LIQUIDATION – ORGANISATION FRAUDULEUSE D’INSOLVABILITE

Le 26 novembre 2020

En l’espèce, deux époux divorcent et le jugement de divorce condamne l’époux à verser à son épouse une prestation compensatoire sous forme de capital à hauteur de 80 000 €.

 

Les opérations de liquidation du régime matrimonial ont lieu, par la suite, devant le notaire et l’ex-époux est soupçonné d’avoir menti devant le notaire sur la consistance de son patrimoine et son évaluation.

 

L’époux est condamné en première instance pour organisation frauduleuse pour organisation frauduleuse d’insolvabilité pour avoir dissimulé au notaire un compte courant et minoré l’évaluation du bateau.

 

L’ex-époux relève appel de cette décision ainsi que le Ministère public.

 

La Cour d’appel confirme le jugement.

 

L’ex-époux forme alors un pourvoi devant la Cour de Cassation.

 

Dans un arrêt du 9 septembre 2020 (n°19-84.295), la chambre criminelle de la Cour de Cassation a jugé qu’il résultait de l’article 314-7 du code pénal que le délit d’organisation frauduleuse d’insolvabilité n’est caractérisé que lorsque les actes poursuivis ont pour objet ou effet d’organiser ou d’aggraver l’insolvabilité de leur auteur.

 

La Cour de Cassation a également jugé que le silence gardé par une personne sur un élément d’actif de son patrimoine ou la minoration de son évaluation est sans effet sur la solvabilité et ne peut en conséquence caractériser le délit, précisant que la Cour d’appel avait donc méconnu le texte susvisé et le principe ci-dessus rappelé.

 

La Cassation est par conséquent encourue.

 

  

 

Je vous invite à prendre contact avec mon cabinet situé à TOULOUSE : Joëlle VAYSSE-FONVIEILLE – 39 rue Croix Baragnon – 31000 TOULOUSE – Tél 05.61.12.04.00 pour tous renseignements relatifs à un divorce ou à une liquidation du régime matrimonial sur Toulouse ou la région Occitanie.

Besoin d’informations ?

Contactez-moi